UA-86577180-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2015

Prédication du 8 novembre 2015

Prédication de Pierre-André Schaechtelin

Il s'agit d'un conte : Le poisson d'or

Lien vers le texte du conte

Texte de la prédication du 8 novembre 2015

Il s'agit d'un conte : Le poisson d’or

 

Il était une fois un pêcheur qui vivait avec sa femme dans une vieille cabane au bord de l’eau. Tous les jours, il partait sur sa barque, heureux de retrouver les vagues couronnées d’écume, de sentir le soleil lui caresser le visage et le vent souffler doucement dans ses cheveux.

 

Un matin où la mer était particulièrement calme, il lança ses filets dans l’eau claire, remerciant le ciel pour une si belle journée. En les remontant, il peina sous l’effort. Il tira de toutes ses forces, pensant avoir attrapé plusieurs gros poissons. Mais il ne trouva à l’intérieur des filets qu’un unique poisson aux écailles couleur d’or. Il fut très surpris en l’entendant s’adresser à lui d’une voix humaine :

 

― Je t’en prie, petit pêcheur, laisse-moi retourner dans la mer. Rends-moi ma liberté et je te donnerai ce que tu voudras.

 

Le pêcheur le prit délicatement entre ses mains et le remit dans l’eau.

 

De retour chez lui, il raconta son aventure à sa femme.

 

Celle-ci se mit alors dans une grande colère :

― Tu aurais pu au moins lui demander du pain ! Voilà plusieurs jours que nous en manquons. Retourne voir le poisson et demande-lui du pain bien frais.

Le pêcheur retourna à l’endroit où il avait relâché le poisson. Une brise légère soufflait sur la mer et des petites vagues clapotaient doucement contre la coque de la barque.

 

Joli poisson d’or, joli poisson d’or, reviens à moi, ma femme m’envoie.

 

Le poisson sortit la tête de l’eau et demanda :

― Que veut-elle ?

― Elle pense que j’aurais dû te demander quelque chose lorsque tu étais prisonnier de mon filet. Elle voudrait que tu nous donnes du pain.

― Retourne chez toi, lui répondit le poisson. Elle a ce qu’elle souhaite.

 

En arrivant chez lui, il trouva sa femme occupée à empiler des miches de pain et des sacs de farine dans un coin de la cabane.

― Tu vois, lui dit-elle, j’ai bien fait de t’envoyer.

 

*********

 

Mais au bout de deux semaines, la femme du pêcheur recommença à se plaindre :

― Cette maison est bien trop petite, dit-elle. Ce qu’il nous faut c’est un château. Retourne voir ton poisson et dis-lui que je veux vivre dans un château.

 

Elle le tourmenta tant et si bien que le pêcheur retourna à l’endroit où il avait relâché le poisson. Le vent soufflait maintenant par violentes bourrasques et de grosses vagues secouaient la barque d’un côté à l’autre.

 

À contrecœur, le pêcheur appela le poisson d’or :

Joli poisson d’or, joli poisson d’or, reviens à moi, ma femme m’envoie.

 

Le poisson sortit la tête de l’eau et demanda :

― Que veut-elle maintenant ?

― Elle veut un château. Elle trouve la cabane bien trop modeste.

― Retourne chez toi, répondit le poisson, elle a ce qu’elle demande.

 

En arrivant chez lui, le pêcheur trouva sa femme, vêtue d’une magnifique robe, dans la cour d’un vaste château entouré d’un beau parc. Des dizaines de serviteurs s’empressaient de tous les côtés.

― Tu vois, lui dit sa femme, j’ai bien fait de t’envoyer.

 

Mais quelques nuits plus tard, dans son grand lit recouvert de fourrures, la femme du pêcheur ne pouvait pas dormir. Elle se demandait ce qu’elle pouvait bien obtenir de plus du poisson. Et lorsque l’aube illumina le ciel, elle se mit à crier de colère.

― Comment, c’est lorsque j’ai envie de dormir que le soleil se lève, et cela sans mon autorisation. Cours immédiatement dire au poisson que j’ordonne que les astres m’obéissent.

 

La mort dans l’âme, le pêcheur retourna vers le rivage.

Plusieurs fois, il appela de toutes ses forces,

Joli poisson d’or, joli poisson d’or, reviens à moi, ma femme m’envoie.

 

Le poisson sortit enfin la tête de l’eau et demanda :

― Mais que peut-elle bien vouloir encore ?

― Elle veut régner sur l’univers.

― Ta femme ne pourra jamais être satisfaite. Dis-lui ceci :

 

«  Tu as déjà reçu beaucoup !

Contente-toi maintenant de ce que tu as et surtout deviens à ton tour généreuse.

Car le plus grand bonheur, quand on a beaucoup reçu, c’est d’être content de ce qu’on a et d’être généreux.»

 

Le pêcheur alla dire ces paroles à sa femme qui pleura de honte et partit aussitôt remercier le poisson d’or pour tout ce qu’elle avait déjà reçu. Elle lui demanda une dernière chose : apprends-moi à être généreuse !

Rendez-vous de la semaine du 8 au 15 novembre 2015

Dans le registre de ceux qui traversent une épreuve, nous recevons l’appel du mois de l’ACAT, qui concerne ce mois-ci un musicien engagé en Angola, emprisonné pour avoir organisé à son domicile un atelier de réflexion sur l’alternance démocratique. Les cartes sont prêtes, il suffit d’en prendre une, de la signer, de la timbrer et de l’envoyer.

 

Rappel :

Pour être membre électeur de notre paroisse en 2016, il est nécessaire d’être inscrit comme membre de l’association cultuelle avant le 31 décembre 2015. 

 

Mardi 10

Réunion de prière à 18h30.

Conseil presbytéral à 18h45.

 

Mercredi 11

Cercle de silence à 17h30 sur le parvis Daniel Chamiers (une activité hors paroisse, mais importante).

Répétition de la chorale « Gospel Ensemble » à 20h au Fust.

 

Jeudi 12

Groupe des visiteurs avec une rencontre Verbatim animée par Sonia Arnoux à 14h.

Commission sociale à 17h30 au Fust.

 

Vendredi 13

Groupe de jeunes.

 

Samedi 14 et dimanche 15

Synode de la région « Centre Alpes Rhône » de notre Eglise, à Voguë. Le dimanche du synode il est possible de participer au culte et au repas de midi, moyennant inscription préalable.

 

Dimanche 15

Culte présidé par le pasteur Daniel Martela.

 

Dimanche 22 novembre

Culte café-croissants au temple avec une présentation de JP Charlemagne sur le thème : « la climat change, et vous ? et moi ?… protestons pour les peuples et la planète ». Des invitations seront disponible dimanche prochain.

01/11/2015

Prédication du 1er novembre 2015

Prédication de Pierre-André Schaechtelin sur le thème : La communion des saints

Textes : 1 Corinthiens 1.1-3 et Hébreux 12.1-2

Lien vers le texte de la prédication

Texte de la prédication du 1er novembre 2015

Pasteur : PA Schaechtelin

La communion des saints

 

1 Corinthiens 1.1-3 et Hébreux 12.1-2

 

La Toussaint et les protestants

Nous l’avons déjà dit durant ce culte, aujourd’hui c’est la fête de la "Toussaint", autrement dit la fête de "tous les saints". 

 

Elle est fêtée surtout dans le christianisme catholique et orthodoxe, elle est malheureusement trop souvent passée sous silence dans le christianisme protestant.

 

A l’origine, cette fête est une occasion de rendre grâce à Dieu d’abord pour les martyrs chrétiens dont on ne connaissait pas toujours le nom, et puis aussi pour des chrétiens dont la vie a été un modèle de foi et de vertu.

 

Ce qui nous dérange quand on est protestants, c’est d’ établir des catégories entre les chrétiens. Il n'y a pas pour les protestants une élite composée de "saints" qui seraient définis comme tels par l’Église, et puis d’autres croyants qui seraient moins saints que les premiers.

 

Ce qui ajoute encore à la réticence  protestante vis – à – vis de la fête de la Toussaint, c’est sa proximité et parfois sa confusion avec la fête des morts fêtée le lendemain  avec des coutumes porteuses aux yeux des protestants de quelques confusions possibles !

 

La communion des saints

Pourtant on parle bel et bien de "saints" chez les protestants. Nous affirmons régulièrement que nous croyons à la "communion des saints", comme le dit l'une de nos confessions de foi bien connue.

 

Si donc les protestants parlent de "communion des saints", c'est bien que cela fait aussi partie de leur foi, et c'est qu'ils en ont certainement trouvé trace dans la Bible !

 

C'est ce que je vous propose de découvrir avec le 2ème des deux textes du Nouveau Testament que nous avons lus tout à l’heure.

 

Les saints dans le langage courant

Dès le début de la 1ère lettre de Paul aux Corinthiens, l'apôtre parle des "saints", et plus exactement de ceux qui ont été sanctifiés et qui sont appelés saints.

 

Le mot existe donc bien dans la Bible! Mais encore faut-il savoir le sens qu'on lui donne. C'est ce que je vous propose de faire maintenant.

 

Généralement, quand on pense "saint" ou "sainte", on imagine spontanément quelqu'un de presque parfait sur le plan moral et spirituel : un exemple, un modèle, une femme ou un homme hors du commun !

 

Sans même aller jusqu’à parler de Saint Augustin ou de Saint François d’Assise, ou de Sainte Thérèse, il nous arrive de parler d’une personne d’exception en disant qu’elle est une sainte femme, ou un saint homme, mais je crois que c’est plus courant d’en parler au sujet d’une femme, et sans doute que Mesdames vous le méritez bien.

 

Les saints dans la Bible

Ceci dit, si on revient au langage de la Bible, dans la lettre de Paul aux chrétiens de Corinthe, il n’y a rien de tout cela. Il n’y a pas de distinction entre les croyants, pas de mise en avant d'une catégorie de chrétiens qui serait à part des autres.

 

Quand Paul écrit, avec son ami Sosthène, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, il précise que cette Église ce sont ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus, à savoir ceux qui sont appelés saints.

 

L’Église, dans ce passage et dans d’autres, c’est ni plus ni moins que l'ensemble des saints car ce terme est attribué à chaque personne qui est unie par la foi à JC !

 

Oui, dans le NT, les saints ce sont tous ceux qui appartiennent au peuple de Dieu et non quelques uns seulement.

 

Signification du terme « saint »

Cela me conduit à me poser avec vous la question suivante : que signifient alors les mots mêmes de saint ou de sanctifier ?

 

Dans la Bible, ces mots désignent essentiellement le fait d'être mis à part par Dieu pour lui appartenir.

Quand Dieu sanctifie quelqu'un, c'est qu'il le prend avec lui, tout proche de lui. Ce qui est notre cas, si nous sommes chrétiens.

 

Mais si Dieu nous rend proches de lui, ce n'est pas pour faire de qui que ce soit une élite parmi les humains. C'est pour nous confier ensuite un service, une mission auprès des humains. Oui, quand quelqu’un, et c’est le cas pour tout croyant, confie sa vie à Dieu, pour lui appartenir et pour le servir, il devient un témoin auprès des autres. et c’est pourquoi la lettre aux hébreux parle d’une nuée de témoins pour désigner les croyants de tous les lieux et de tous les temps.

 

La Bible ne fait pas de distinction entre un témoin de JC et un saint. Un saint n'est donc pas dans le langage biblique un croyant doté d'une morale supérieure ; c’est plutôt une personne appelée par Dieu et devenant un signe, un témoin pour ses frères et sœurs en Christ et pour ses frères et sœurs en humanité.

 

Et j’insiste sur le fait qu’il n'y a pas de petits et de grands appels, pas de petites et de grandes missions, pas de petits et de grands saints.

 

En acceptant l'appel que Dieu nous adresse à tous, nous nous laissons prendre à part, avec lui, tout proche de lui, et nous pouvons alors témoigner qu'il nous tend bel et bien la main à tous et nous invite à ses côtés, avec toute une nuée de témoins.

 

L’Eglise, des pécheurs, des saints

C'est là au fond que se trouve l’Église, la communion des saints, c’est dans le rassemblement de tous ceux qui sont appelés par Dieu à l’aimer et à le servir d’une manière ou d’une autre. La communion des saints, c’est l’ensemble de ceux qui en tout temps et en tout lieu, ont confié leur vie à Dieu. 

 

Or je précise que pour Paul, et tout le NT, l’Église n'est jamais perçue comme étant infaillible. Lisez les reproches que Paul fait aux Corinthiens : ils les appelle saints, mais qu’est ce qu’il leur balance comme critiques !

 

Oui, ce sont les pécheurs que nous sommes que Dieu appelle à lui appartenir, à vivre proche de lui, à être sanctifiés c'est-à-dire mis à part pour Dieu…

 

Et je vous engage à retenir ceci : Un saint c’est toujours un pécheur appelé par Dieu à devenir un disciple de JC.

 

L’Eglise est ainsi composée de cette foule intemporelle de saints, d’appelés par Dieu, et nous le sommes, nous qui entendons aujourd’hui cette parole et cet appel.

 

Mais attention : Sans Dieu, il n’y a pas d’Eglise, sans le Christ, il n’y a pas de chrétiens, et sans Esprit saint, il n’y a personne qui soit sanctifié.

 

Vous sentez-vous grâce à Dieu membre de son Eglise ? Vous sentez-vous appelés par le Christ au service de Dieu et du prochain ? Etes-vous devenus saints par la présence en nous de l’Esprit de Dieu ? je vous le souhaite de tout cœur.

 

Une conséquence

J’aimerais en tirer une conséquence pour nous qui écoutons cette parole.

 

C’est que nous sommes dans la communion des saints avec toute l’Eglise de Dieu, qui a je le répète une dimension intemporelle. Car le terme d’Eglise signifie assemblée, peuple appelé par Dieu, et répondant à cet appel.

 

C’est cela la communion des saints. Et je ne suis pas ici ce matin pour dire qui dans l’histoire humaine en fait partie ou n’en fait pas partie.

 

J’ai déjà dit que la sainteté n’était pas une question de perfection morale. J’ajoute que ce n’est pas non plus une question d’appartenance ecclésiastique. Et je ne crois pas non plus que ce soit une question d’appartenance religieuse.

 

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je ne me permettrais pas de dire que tout le monde sera sauvé, car je n’en sais rien. Mais je ne me permettrais pas de dire non plus que seuls des chrétiens seront sauvés, car je n’en sais rien non plus. Je crois que c’est par JC que Dieu sauve, mais je ne connais pas les frontières du peuple que Dieu mettra au bénéfice du salut en JC.  Je sais une chose : c’est que vous et moi aujourd’hui nous sommes appelés à vivre comme disciple de Jésus, et que refuser cet appel, c’est refuser notre salut.

 

Dieu sauve et sanctifie par appel

Ce que je crois, c’est que par JC Dieu sanctifie et que Dieu sauve. Il sauve comme dit l’Apocalypse, des hommes et des femmes de toute nation, de toutes langues, de toute tribu, et de tous peuples. Et c’est avec eux de tous les lieux et de tous les temps que nous sommes dans la communion des saints.

 

Et j’ajoute ceci pour conclure : Notre mission, nous qui sommes saints en JC, par appel de Dieu, c’est de ne jamais résister à l’appel de Dieu. Par la persévérance, il nous faut nous maintenir dans cette dynamique de conversion à Dieu, d’appartenance à Dieu, de sanctification pour Dieu.

Pas meilleurs mais au service

Oui, nous sommes dans la communion des saints dans la mesure où nous sommes non pas meilleurs que les autres, mais dans la mesure où nous sommes sauvés au service des autres, amen.

Rendez-vous de la semaine du 1er au 8 novembre

Lundi 2

  • Célébration des obsèques de Lucette Gmeiner, à 10h au crématorium de Montélimar, décédée à l’âge de 89 ans.

 

Mardi 3

  • Comité œcuménique à 17h30 au Fust
  • Rencontre de prière à 18h30 au Fust

 

Jeudi 5

  • Rencontre avec les catéchètes du grand ensemble GPS à 18h30 au Fust.

 

Vendredi 6

  • Groupe de l’amitié à 14h avec un représentant de l’association noun qui accueille des migrants chrétiens dans notre région
  • Vernissage d’une exposition sur les protestants au Désert, présentée par le cercle généalogique de la Drôme provençale à 18h30 à l’hôtel de ville de Montélimar.

 

Samedi 7

  • Groupe des lecteurs de E & L à 14h autour d’un article sur la croix et la résurrection.

 

Dimanche 8

  • Culte des familles et journée d’offrande.

19/10/2015

Rendez-vous de la semaine du 18 au 25 octobre

Mardi 20

  • Réunion de prière à 18h30 au Fust.

 

Vendredi 23

  • Conseil GPS à 20h au Fust.

 

Samedi 24

  • Musulmans et chrétiens de Montélimar et des environs, en toute simplicité, nous sommes invités en famille par le comité œcuménique pour faire connaissance autour d'un verre d'amitié à 14 h au Fust. Quelques gâteaux seront les bienvenus de la part de ceux qui rejoindront cette rencontre, merci de vous adresser à Elizabeth Massias.

 

  • CAR Aimant Kiff pour les jeunes, s’adresser à S. Musial

 

Dimanche 25

  • Concert de la réformation à 17h avec A.L. et 2 quatuor de JPF (consulter les affiches au temple)

 

  • Culte à 10h30 présidé par D. Martel

 

27/09/2015

Rendez-vous de la semaine du 27 septembre au 4 octobre

Mardi 29

  • Commission financière à 18h chez les Massias.
  • Rencontre de prière à 18h30 au Fust.

 

Mercredi 30

  • Chorale Gospel ensemble à 20h au Fust et pas à Marsannes

 

Jeudi 1er

  • Conseil presbytéral à 8h45 au Fust.

 

Vendredi 2

  • Groupe de l’amitié à 14h15 avec une présentation du musée du désert.
  • Groupe de travail sur le fichier de la paroisse à 15h dans le bureau du pasteur.

 

Dimanche 4

  • Journée des familles, avec catéchèse et café des parents.
  • Le culte sera commun à notre petit ensemble « Dieulefit – Bourdeaux – La Valedaine – Montélimar  » au temple de PUY St Martin à 10h30. Donc pas de culte à Montélimar. 
  • Covoiturage, faites-vous connaître ! Une permanence sera assurée pour accueillir les personnes qui viendront en pensant qu’il y a un culte à Montélimar.

 

20/09/2015

Recensement des familles souhaitant apporter leur soutien aux réfugiés

"Depuis quelques mois, l’actualité est dominée par la question des migrants qui arrivent en masse en Europe, notamment pour fuir les persécutions dont leurs peuples sont victimes.

Face à l’importance de cette situation, une mobilisation s’organise progressivement.

Cette semaine, le préfet de la Drôme a mandaté le Diaconat protestant Drôme-Ardèche pour recenser les initiatives privées de familles souhaitant apporter leur soutien aux réfugiés.

Aussi, tous ceux et celles qui souhaitent aider à l’accueil de migrants, ou qui le font déjà, sont invités à se faire connaître auprès du Diaconat par l’intermédiaire de l’adresse mail suivante : refugies.drome@diaconat26-07.org.

Je vous adresse mes fraternelles salutations.

Frédéric LONDEIX "

Rendez-vous de la semaine du 20 au 27 septembre 2015

Le calendrier nouveau pour 2015-2016 est arrivé. Il sera intégré prochainement au site.

 

Lundi 21

  • Inauguration des locaux de l’entraide de Montélimar – Le Teil, de 15h30 à 18h30, 18 ch. De Géry – Inauguration officielle 17h30

 

Mardi 22

  • Partage fraternel et prière à partir de 18h30 au Fust

 

Mercredi 23

  • Bureau du CP à partir de 14h30 au Fust

 

Vendredi 25

  • Groupe de jeunes à partir de 19h au Fust

 

Dimanche 27

  • Notre culte avec la Cène sera célébré au temple de Montélimar par le pasteur Pierre André Schaechtelin à partir de 10h15

 

A venir le dimanche 4 octobre

  • Le culte sera commun à notre petit ensemble « Dieulefit – Bourdeaux – La Valedaine – Montélimar  » à PUY St Martin 10h30 – journée des familles, avec catéchèse et café des parents.