UA-86577180-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2015

Rendez-vous de la semaine du 27 septembre au 4 octobre

Mardi 29

  • Commission financière à 18h chez les Massias.
  • Rencontre de prière à 18h30 au Fust.

 

Mercredi 30

  • Chorale Gospel ensemble à 20h au Fust et pas à Marsannes

 

Jeudi 1er

  • Conseil presbytéral à 8h45 au Fust.

 

Vendredi 2

  • Groupe de l’amitié à 14h15 avec une présentation du musée du désert.
  • Groupe de travail sur le fichier de la paroisse à 15h dans le bureau du pasteur.

 

Dimanche 4

  • Journée des familles, avec catéchèse et café des parents.
  • Le culte sera commun à notre petit ensemble « Dieulefit – Bourdeaux – La Valedaine – Montélimar  » au temple de PUY St Martin à 10h30. Donc pas de culte à Montélimar. 
  • Covoiturage, faites-vous connaître ! Une permanence sera assurée pour accueillir les personnes qui viendront en pensant qu’il y a un culte à Montélimar.

 

20/09/2015

Recensement des familles souhaitant apporter leur soutien aux réfugiés

"Depuis quelques mois, l’actualité est dominée par la question des migrants qui arrivent en masse en Europe, notamment pour fuir les persécutions dont leurs peuples sont victimes.

Face à l’importance de cette situation, une mobilisation s’organise progressivement.

Cette semaine, le préfet de la Drôme a mandaté le Diaconat protestant Drôme-Ardèche pour recenser les initiatives privées de familles souhaitant apporter leur soutien aux réfugiés.

Aussi, tous ceux et celles qui souhaitent aider à l’accueil de migrants, ou qui le font déjà, sont invités à se faire connaître auprès du Diaconat par l’intermédiaire de l’adresse mail suivante : refugies.drome@diaconat26-07.org.

Je vous adresse mes fraternelles salutations.

Frédéric LONDEIX "

Rendez-vous de la semaine du 20 au 27 septembre 2015

Le calendrier nouveau pour 2015-2016 est arrivé. Il sera intégré prochainement au site.

 

Lundi 21

  • Inauguration des locaux de l’entraide de Montélimar – Le Teil, de 15h30 à 18h30, 18 ch. De Géry – Inauguration officielle 17h30

 

Mardi 22

  • Partage fraternel et prière à partir de 18h30 au Fust

 

Mercredi 23

  • Bureau du CP à partir de 14h30 au Fust

 

Vendredi 25

  • Groupe de jeunes à partir de 19h au Fust

 

Dimanche 27

  • Notre culte avec la Cène sera célébré au temple de Montélimar par le pasteur Pierre André Schaechtelin à partir de 10h15

 

A venir le dimanche 4 octobre

  • Le culte sera commun à notre petit ensemble « Dieulefit – Bourdeaux – La Valedaine – Montélimar  » à PUY St Martin 10h30 – journée des familles, avec catéchèse et café des parents.

 

15/09/2015

Déclaration 2015 de la Fédération Protestante Française concernant les réfugiés

Persévérer

fbe49d1950Depuis un an, le Protestantisme français s’est engagé via la Fédération de l’entraide protestante dans les actions d’accueil des réfugiés syriens et irakiens.
L’appel lancé par la FPF en septembre 2014 auprès des membres des Eglises et au-delà d’elles, a été largement entendu.

Nous voulons exprimer notre vive reconnaissance à tous ceux qui se sont mobilisés depuis et témoigner de la générosité dont les français font preuve dans l’accueil inconditionnel de ceux qui leur sont confiés.

”Le devoir d’hospitalité, c’est maintenant” (thème de l’AG 2015 de la Cimade)
Alors que l’Europe entière est placée devant ses responsabilités, la FPF, avec le concours de ceux qui ont une responsabilité à assumer : les élus et en particulier les maires, les acteurs sociaux, les membres d’associations, veut persévérer dans son effort et encourager tous ceux qui désirent s’engager.

Résister
Des voix se font entendre pour dénoncer l’afflux de réfugiés ou de migrants comme un fardeau supplémentaire impossible à porter. La FPF appelle chacun à résister à cette dénonciation trompeuse qui empêche de voir l’étranger dans sa pleine humanité. La France est un pays d’immigration et une terre d’asile, c’est ainsi que les français portent un trésor culturel, spirituel, économique et social dont les immigrés peuvent aussi revendiquer la paternité avec fierté.

Rendez-vous de la semaine du 13 au 20 septembre 2015

Mardi 15

  • Le comité œcuménique se réunit à 17h30 au Fust.
  • La rencontre de prière à 18h30 au Fust.
  • Le conseil presbytéral à 18h45 au Fust.
  • La commission musicale à 20h30 au Fust

 

Mercredi 16

  • Le groupe de l’ACAT se réunit à 15h à l’Eglise St James.
    Si une personne veut bien y représenter notre Eglise, en informer notre pasteur.
  • A partir de 20h, reprise des répétitions de la chorale Gospel’Ensemble, au Fust sous la fidèle direction de Jean-Pierre F.

 

Jeudi 17 à dimanche 20

  • Le temple accueillera de jeudi à dimanche une exposition de photographies, à l’occasion des journées du patrimoines.
    Auguste G et Jean-Pierre Ch cherchent encore des personnes qui assureront les permanences de cette exposition.
  • Le vernissage de l'exposition aura lieu mercredi 16 à 18h30.

 

Dimanche 20

  • Notre culte sera célébré au temple par le pasteur Jean-Claude ILL.

 

12/09/2015

Prédication du 13 septembre 2015

Culte des Familles

Prédication de Pierre-André Schaechtelin sur le thème : Tous étrangers

Textes : Genèse chapitre 12 versets 1 et 2.

Lien vers le texte de la prédication

Texte de la prédication du 13 septembre 2015

Prédication s'adressant à l'ensemble de la communauté mais plus particulièrement aux enfants :

 

Nous sommes étrangers…

 

·        Qui a changé d’école à cette rentrée ?

·       Qui a déménagé à cette rentrée ?

 

Je vais vous parler d’un homme qui a lui aussi déménagé un jour de sa vie.

 

Dieu a dit un jour à cet homme :

« Quitte ton pays,

ta famille

et la maison de ton père

et va dans le pays que je te montrerai. »


ça vous rappelle une histoire de la Bible que vous connaissez déjà, ou pas ?

 

la Bible est pleine de gens qui bougent, voyagent, déménagent, vont d’un pays à l’autre.

 

Parfois c’est volontairement, parfois ils sont forcés à le faire.

 

quel est le nom de ce personnage à qui Dieu a dit un jour 

« Quitte ton pays,

ta famille

et la maison de ton père

et va dans le pays que je te montrerai. » ?

[…]

 

Dieu a invité Abraham

à se mettre en route,

à quitter son pays, sa famille, ses habitudes et ses certitudes pour aller ailleurs.

 

Ecoutez cette histoire dans la Bible : lecture Genèse chap 12. versets 1 et 2

 

Comment est-ce qu’on appelle une personne qui arrive dans une région ou un pays qui n’est pas le sien ?

[…]


Dieu a fait d’Abraham un étranger dans un pays qu’il ne connaissait pas.

 

Qui parmi nous a déjà pu dire un jour : « là où j’habite, je suis un étranger » ?

[…]

 

Ca nous amène à nous poser la question : « A quoi on voit que quelqu’un est étranger ?… qu’est-ce qu’il a de différent des autres ? »

[…]

 

Un étranger c’est quelqu’un qui est différent.
Un étranger c’est quelqu’un qu’on ne connaît pas.
Un étranger c’est quelqu’un qui vient d’un autre pays.
Un étranger c’est quelqu’un qui mange autrement.
Un étranger c’est quelqu’un qui parle autrement.
Un étranger c’est quelqu’un qui écrit autrement.
Un étranger c’est quelqu’un qui a une autre couleur de peau ou de cheveux.
Un étranger c’est quelqu’un qui a une autre religion.
Un étranger c’est quelqu’un qui pense autrement.
Un étranger c’est quelqu’un vit autrement.
Un étranger c’est quelqu’un qui s’habille autrement.

 

Abraham a connu tout cela dans le pays où il est arrivé.

 

Mais si on réfléchit un peu, on se rend compte que nous sommes tous des étrangers dans notre vie.

 

Je vous donne trois exemples :

 

1.     Quand j’avais huit ans, mes parents on déménagé loin de là où on habitait, mais dans le même pays. On était en ville et on est arrivé à la montagne. Eh bien vous savez que pendant un bon moment, je me suis senti vraiment étranger : j’étais différent, ma manière de parler était différente, mes habitudes étaient différentes, ma nourriture était différente ! et dix ans plus tard, j’ai dû retourner habiter en ville pour mes études : tout était à recommencer, j’étais à nouveau un étranger. Ce n’était pas une souffrance, mais juste un changement.

 

2.     le deuxième exemple est tout différent. C’est un exemple où il y a vraiment une souffrance : C’est l’histoire d’un garçon de dix ans qui s’appelle Malek et qui habitait en Syrie, c’est un pays qui n’est pas très loin de l’Europe. Il y a la guerre dans son pays. Sa vie est en danger. Il y a des gens qui veulent le faire mourir, lui et sa famille, à cause de leur manière de penser et de croire en Dieu. Alors ils doivent s’en aller pour sauver leur vie. Ils doivent quitter leur pays et le voyage est très dangereux. Certains meurent pendant le voyage, d’autres arrivent à rejoindre un pays qui ne leur fait pas la guerre. Ils cherchent un refuge dans le pays où ils arrivent, c’est pourquoi on les appelle des réfugiés.

Est-ce qu’il en arrive en ce moment des réfugiés en France ?

Vous allez en rencontrer des étrangers qui sont des personnes réfugiées.

Et là souvenez-vous d’une chose qui sera mon 3ème exemple.

 

3.     mon 3ème exemple, c’est notre histoire à nous tous. Nous ne le savons peut-être pas encore, mais nous sommes tous des étrangers sur la terre.

 

La Bible nous le dit par l’apôtre Pierre :  « vous êtes tous des étrangers et voyageurs sur cette terre ».

Ça veut dire quoi ?

Un jour on naît à un endroit, pendant sa vie on bouge, on déménage, on part d’un endroit, on arrive à un autre.

Et puis un jour, que se passe-t-il ? A la fin de notre vie… on meurt… on quitte cette terre.

Un jour on arrive sur la terre, et un jour on quitte cette terre.

Vous voyez, nous sommes tous des étrangers et  des gens de passage sur la terre !

 

Aucun pays ne nous appartient.

Nous recevons des choses en arrivant sur la terre, et nous les laissons le jour où on quitte cette terre.

 

C’est à Dieu que le monde appartient !

 

Pensons à cela quand nous rencontrons des personnes qui viennent de Syrie, ou d’un autre pays africain par exemple. Ils sont peut-être des étrangers, des gens de passage, mais nous tous aussi nous sommes des gens de passage sur cette terre.

 

Je suis dans un sens partout chez moi (citoyen du monde) et dans un autre sens je ne suis nulle part chez moi pour toujours, je reste un étranger et un voyageur sur la terre.

 

Alors quand je rencontre un étranger, il faut que je me souvienne d’une chose que Jésus a dite un jour :

 

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux !

 

Vous vous sentez étranger, lui/elle aussi

Vous ne vous sentez pas tjrs compris...

Vous vous sentez parfois tout seul...

 

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux !